Galla Placidia

Impératrice romaine, reine des Goths

Détails de l’ouvrage

Editions L’oeuvre
Publication 2015
Catégories Biographies

Livre épuisé, disponible chez l’auteur.

Captive, amante, épouse…


Rome, 24 août 410. Les Wisigoths prennent Rome, pour la première fois de son histoire, et prennent en otage Galla Placidia, fille de Théodose-le-Grand, sœur d’Arcadius et d’Honorius, les empereurs régnants d’Orient et d’Occident. Ils parcourent l’Italie, la Gaule, l’Espagne… etune passion inattendue nait entre la captive et son ravisseur, le roi Athaulf, successeur d’Alaric. Leur mariage à Narbonne le 1er janvier 414 est un acte précurseur, l’expression d’une vision politique novatrice affrontant les préjugés de la chrétienté et de l’éthique romaine.
Fille, sœur et mère d’empereur, otage puis reine des Goths, soutien de l’Eglise naissante, Galla assure la régence de l’Empire jusqu’à la majorité de son fils depuis sa capitale, Ravenne. Son destin éclaire une période fondamentale de notre histoire et de notre civilisation.

Henri Gourdin propose, au terme de dix ans de recherches, une reconstitution haletante d’une existence fabuleuse, menée au pas de charge.

Que reste-t-il, seize siècles plus tard, de Galla Placidia ? Deux portraits posthumes, trois sanctuaires à Ravenne, quelques citations par une poignée d’auteurs romains. Très peu de chose. La grande difficulté de cette biographie, comme celle de Genséric, tient à l’extrême rareté des sources écrites.